Correspondance manquée : Comment se faire indemniser ?

Lorsqu’on ne prend pas un vol direct, on a souvent peur de faire face à un retard de vol et de manquer par la suite la correspondance. Même si le premier avion n’a qu’un petit retard, cela peut entraîner une perte de temps importante et vous faire manquer votre correspondance d’avion. Lorsque cela vous arrive et retarde votre arrivée à votre destination finale de plus de trois heures, la Réglementation européenne sur les droits des passagers prévoit une indemnisation, mais également à d’autres services supplémentaires à l’aéroport. Si vous faites face à ce genre de situation découvrez ici ce que vous pouvez faire pour obtenir indemnisation.

Tout ce qu’il faut savoir sur la correspondance manquée

Lorsque vous subissez une correspondance manquée à cause d’un retard de vol, il faut savoir que vous avez droit à une indemnisation ainsi qu’à des services supplémentaires à l’aéroport de la part de la compagnie responsable du retard. En effet, la compagnie aérienne vous devra une indemnité variant selon la distance du vol ainsi que des collations et des boissons. Vous avez droit à une indemnité si vous arrivez à votre destination finale avec plus de 3 heures de retard. Si l’attente à l’aéroport dure plus de 2 heures, la compagnie aérienne devra vous proposer de la nourriture et des boissons en attendant le vol.

Ainsi, n’hésitez pas à réclamer vos avantages et services de base à l’aéroport. Tout comme dans le cadre d’un vol retardé, le montant de l’indemnité variera de 250 € à 600 €. Aussi, si le vol de remplacement n’a lieu que pour le lendemain, la compagnie aérienne devra prendre en charge votre chambre d’hôtel pour la nuit. Dans le cadre d’un vol avec correspondance, sachez que la compagnie aérienne devra vous proposer trois options : un remboursement, un acheminement ou un vol de remplacement.

Les conditions exigées pour obtenir indemnisation

Les conditions exigées pour obtenir une indemnisation

Pour obtenir une indemnisation suite à une correspondance ratée causée par un vol retardé, il faut respecter quelques conditions importantes. En effet, il est impératif que le vol soit couvert par la Réglementation européenne sur les droits des passagers aériens. Le règlement s’applique à tous les vols d’une compagnie aérienne ayant un siège social établi sur le territoire européen, décollant d’un aéroport situé sur ce territoire et atterrissant dans l’UE. Aussi, la demande d’indemnisation devra intervenir durant les 5 ans suivant la date du vol ayant causé la correspondance ratée.

N’hésitez pas à demander la raison du retard à la compagnie. En effet, tout comme un retard ou une annulation, vous n’aurez droit à une indemnité que si la compagnie aérienne est responsable de la correspondance manquée. Pensez alors à conserver toutes les preuves comme des photos, des reçus de dépenses ou des pièces justificatives pour justifier le désagrément que le vol retardé vous a causé.

Le montant qu’on peut espérer pour une correspondance ratée

Le montant qu’on peut espérer pour une correspondance ratée

Même si vous avez droit à un remboursement ou un réacheminement, le droit à une indemnisation est complémentaire à ces options. Le montant de l’indemnité varie en fonction de la situation. Tout d’abord, si vous choisissez de revenir à l’aéroport de départ et optez pour un remboursement, les montants d’indemnité varient seulement en fonction de la distance du vol. Pour un vol de moins de 1500 km, l’indemnité sera de 250 €. Pour un vol entre 1500 à 3500 km, l’indemnité est fixée à 400 €. Pour un vol de plus de 3500 km, l’indemnité est de 600 €.

Néanmoins, si vous acceptez un vol de remplacement, le montant de l’indemnité variera en fonction de la distance de vol et de la durée du retard. Si vous arrivez avec 2 heures de retard après l’heure de vol initiale, le montant d’indemnité sera de 125 € pour les vols jusqu’à 1500Km. Pour les vols d’une distance entre 1500 et 3500km, le dédommagement sera de 200€ si vous arrivez avec 3 heures de retard. Et un montant de 300 € sera prévu pour les vols de plus de 3500 km.

Droit à une assistance pendant l’attente

En cas de correspondance manquée, le passager sera acheminé vers un vol de remplacement. En attendant l’embarquement, la compagnie aérienne doit prendre en charge tous les frais occasionnés par l’attente notamment les dépenses liées à la collation, mais aussi les boissons ainsi que les frais de communication.

Dans le cas où le vol de remplacement ne décolle que le lendemain, la compagnie se chargera également des frais d’hébergement et de transport du passager jusqu’au moment de l’embarquement. Pour les passagers les plus pressés, il est possible de prendre un autre vol et de se faire rembourser le billet non utilisé.