Le guide d’indemnisation de vol retardé

De nombreux passagers ne se rendent pas compte de leurs droits ni de leur admissibilité. Pourtant, ils ont droit à un dédommagement. Vous aussi, si vous êtes victime d’une annulation ou d’un retard de vol de plus de 3 heures, il est fort possible que vous obteniez une indemnisation.
Afin de vous aider à connaître vos droits en cas de vol retardé, retrouvez ici quelques indications et conseils qui peuvent vous être utiles.

Quelques mots à propos des règles d’indemnisation

Quelques mots sur les règles d’indemnisation

Seulement une partie des passagers le savent, mais il existe bel et bien une réglementation européenne EU 261/2004 qui protège les voyageurs aériens en cas de vols retardés, annulés ou surbookés. À cet effet, un passager est légalement tenu d’être dédommagé par sa compagnie aérienne si son vol fait l’objet d’une perturbation, à condition que certains paramètres soient respectés. Par exemple, si vous êtes victime d’un vol retardé de plus de 3h, n’hésitez pas à réclamer une indemnisation auprès de votre compagnie aérienne en Europe.

Déclassement

Quelles sont les démarches à suivre pour déposer une réclamation ?

Si vous avez été victime d’un retard ou d’une annulation de vol, sachez que vous pouvez prétendre à une indemnisation de la part de votre compagnie aérienne. Pour déterminer si vous êtes éligible à ce dédommagement, il suffit de vérifier en envoyant gratuitement des informations spécifiques sur un site spécialisé.Vous n’avez qu’à déposer votre réclamation en complétant les informations requises par le simulateur afin de vérifier votre vol. Vous obtiendrez en quelques instants une réponse indiquant si vous êtes éligible ou non à une indemnisation. En général, cette vérification est entièrement gratuite. Si vous êtes admissible, vous pouvez continuer en envoyant vos coordonnées personnelles et vos informations sur la liste des passagers et le plan de vol. Si vous souhaitez déposer votre plainte une fois cette vérification effectuée, vous devrez créer un compte personnel.

Questions les plus fréquentes

Refus de la compagnie aérienne, quel recours ?

Il se peut que les compagnies aériennes refusent catégoriquement de verser une indemnité dans le cadre d’un vol retardé, annulé ou surbooké. Dans ce cas, vous pouvez solliciter les services d’un expert (un avocat, par exemple) pour intenter une action en justice. Celui-ci doit veiller à ce que vos droits soient respectés et à ce que vous soyez indemnisé. À rappeler que les compagnies aériennes doivent informer le passager de ses droits. En cas de vol retardé au départ d’au moins 2 heures, d‘annulation de vol ou bien de refus d’embarquement, une notice reprenant les règles d’indemnisation et d’assistance doit être fournie à chaque passager.

 

Que se passe-t-il en cas de déclassement ?

En cas de déclassement, vous devez savoir si votre vol est éligible à une compensation ou non. Si la réponse est favorable, vous avez le droit de soumettre une réclamation en quelques minutes.Afin de déterminer la validité de votre demande d’indemnisation, chaque cas doit être bien analysé. Même si la compagnie aérienne prétend qu’une circonstance extraordinaire s’est produite, il est possible de vérifier tous les renseignements fournis par certaines bases de données. 

Comment savoir si la compagnie est responsable ?

Cette question est souvent difficile à expliquer parce qu’il arrive souvent que certaines compagnies aériennes refusent l’indemnisation des passagers lors d’un vol retardé. Pourtant, elles sont soumises à une réglementation spécifique de l’Union européenne. Par exemple, si vous arrivez à votre destination finale avec un retard de plus de 3 heures et 2 heures en cas d’annulation et qu’aucune circonstance extraordinaire ne s’est produite, vous avez droit à un dédommagement.

 

Puis je cumuler un dédommagement de mon assureur et une indemnisation de la compagnie aérienne ?

En principe, la compagnie aérienne doit vous dédommager en cas de désagrément avant ou durant votre vol. Toutefois, si vous avez manqué une partie de vos vacances en raison de votre vol, la compagnie peut refuser de vous indemniser pour cela. C’est la raison pour laquelle il est impératif de souscrire une assurance voyage pour bénéficier d’une indemnisation de la part de votre assureur. Pour information, la réglementation du vol de l’Union européenne ne prend pas en charge les retards de livraison de bagages ou leur perte. Lors de cette situation, contactez directement votre compagnie aérienne et votre assureur.

Puis je demander le remboursement des frais dépensés pendant le retard ?

Effectivement, vous avez le droit de réclamer un remboursement des frais supplémentaires pendant le retard de votre vol. Ceux-ci concernent notamment les boissons, la nourriture ainsi que l’hôtel si besoin. Cependant, vous devez garder à l’esprit que la présentation des factures est nécessaire pour bénéficier d’un remboursement de ces dépenses.

 

Je dispose de combien de temps pour faire ma réclamation ?

À ce sujet, la réglementation européenne se montre bien précise. En effet,les réclamations peuvent être déposées jusqu’à deux ans après la date du vol concerné. Il est possible que dans certains pays, comme la Belgique, le Portugal ou le Royaume-Uni, ce délai puisse être plus ou moins long. Par ailleurs, le délai de prescription qui concerne une réclamation est déterminé selon quelques différents facteurs. Ces derniers incluent, entre autres, le parcours de votre vol, mais aussi l’endroit où est domiciliée la compagnie aérienne.

 

Ai-je besoin d’une carte d’embarquement pour réclamer mon indemnisation ?

Afin de pouvoir réclamer une indemnisation en cas de vol retardé, annulé ou surbooké, vous devez toujours garder vos documents de voyage. Ces derniers sont très importants parce qu’ils prouvent que vous étiez bien enregistré sur le vol. Parmi ces documents figurent la carte d’embarquement, le billet électronique, la confirmation de réservation, l’étiquette de bagage ainsi que l’attestation de retard fournie par la compagnie aérienne. À propos de la carte d’embarquement, ce document est à conserver précieusement parce qu’il indique clairement que vous êtes passager sur le vol en vigueur. À défaut, aucune démarche de réclamation n’est disponible pour vous, qu’elle soit une demande d’indemnisation d’un retard ou d’annulation de vol.